Conclusion

Dans un milieu ou tous fréquente les mêmes endroits, l’idée de promouvoir une pensée unique peut vite émergé et cette idée supporterait t-elle la contradiction ?

Si les médias ont pour mot d’ordre le silence en privé pourquoi ne l’aurai t-il pas en public ?

On pense souvent que la main mise de l’industrie sur les médias c’est la censure que sa empêche des scandales c’est vrai mais il y a aussi l’autre côté le fait que sa incite à donner une belle vitrine aux industrielle. Bien-sûr l’influence que les médias exerce sur chaque personne varie selon plusieurs facteurs comme l’âge,la position sociale, de l’appartenance ethnique, de l’orientation politique, de l’idéologie et de l’appartenance religieuse et il va de soi, que nous nous faisons pas influencer tous de la même manière mais cette influence est bien réel et bien plus perfide que l’on ne peut penser.

Les hauts placés peuvent négocier avec l’interviewer les différentes question qui vont lui être posé, de quoi il ne veut pas parlé par exemple pas forcement de façon direct mais aussi par l’intermédiaire de la chaîne ou le canal dans lequel il passe, en lui disant de faire attention et quelques fois en le menaçant.

Globalement pour les éditos, la construction de grille des programmes, les formats, le temps consacré à la vie civique c’est désastreux après il faut nuancer il existe tout de même de bons journalistes qui tente de bien exercer leur boulot mais c’est surtout pas sur les mass-média et autre gros média qu’il faut se tourner car ils sont très vite remis à l’ordre mais plutôt vers des indépendants ou des petits médias non subventionné par l’état, la méfiance est de mise..

Ce site n’a pas pour but premier de disqualifier la presse mais de bousculer les critiques trop positives à son égards et de mettre en lumière comment est traité nos informations en partant de la racine du problème en donnant des exemples, arguments concrets en vue du contexte capitaliste dans lequel nous sommes placés.